les jolis bébés

10 août 2011

Recomposer...

Les mois ont passé même les années, décomposer, composer pour finalement recomposer... Les petites mains dans les miennes ont grandi, d'autres mains me frôlent timidement, le regard posé sur moi est désormais couleur chocolat. La vie se teinte à nouveau de rose...

Posté par lesjolisbebes à 17:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]


23 décembre 2008

Appel aux dons

C'est urgent, en Ethiopie les orphelinats ont besoin de lait infantile, merci de relayer l'information, de participer si vous le pouvez...

Children of the Sun - 12 allée de Valançay - 72000 Le Mans (en mentionnant qu’il s’agit d’un don pour l’achat de lait).

Posté par lesjolisbebes à 11:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 novembre 2008

So what ?

Novembre, le ciel gris rose, la laine sur la peau, le nez froid, les petites mains dans les miennes, tourner doucement à droite puis à gauche, changer d'itinéraire, avancer tête haute, sourire, et écrire mais plus ici dans un nid douillet quelque part près d'une forêt endormie. Me transformer en fée ou en princesse, rêver, imaginer pour des douces et belles journées.

Posté par lesjolisbebes à 16:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 octobre 2008

A comme toi bis ...

Tu me connais si bien, oui quand je n'écris plus je me cache. Je marche plus doucement, je prends mon temps. Je vais me poser, il le faut, analyser les dernières années pour mieux avancer. Je sais que tu penses à moi et quand tu me le dis ça réchauffe mon petit coeur triste.

Posté par lesjolisbebes à 18:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 septembre 2008

Des souliers noirs, une jupe en laine...

Juste fermer les yeux et écouter la chanson.

Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue
Je ne vis plus, tu sais je brûle
Et tout se qui la blesse me tue
Jalouse et belle

Tu sais , je veille sur son sommeil
Elle se penche, elle se balance
Vous voyez bien que rien ne manque
Ni les silences, ni les serments
Ni les rubans fidèles et bleus

Ni les querelles des amoureux
Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue
Quand vient le soir
N'allez pas croire
Qu'on fera l'amour dans le noir
Et dans la chambre elle rit, elle ment
Et moi je meurs d'amour pour elle
Les autres fois je pense à elle
Comme au Bon Dieu sans trop y croire
Le fol espoir de l'amour fou

Elle danse, elle chante
Et quand elle sort
J'attends j'attends, je prie surement
Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout se qui la blesse me tue
Elle se penche, elle se balance
Vous voyez bien que rien ne manque

Elle change sa robe et l'eau des fleurs
Et moi je meurs d'amour pour elle
Les autres fois je pense à elle
Comme au Bon Dieu sans trop y croire
Les autres fois je pense à elle
Comme au Bon Dieu sans trop y croire
Le fol espoir de l'amour fou
Elle danse, elle rit
Et quand elle sort
J'attends j'attends, je prie surement
Les souliers noirs, une jupe en laine

Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue

Posté par lesjolisbebes à 10:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]


02 septembre 2008

L'extraordinaire de l'ordinaire

Ce qui est bien dans une vie ordinaire c'est vivre l'extraordinaire. Souvent des petits riens, des hasards, la vie quotidienne en somme vous en réserve. Croiser chaque jour un nouveau visage ou chaque jour croiser quelqu'un qui devient un visage familier. Une personne qui sait panser vos plaies par ses mots, naturellement même si elle vous connaît à peine. Comprendre très tôt que son sourire est unique, que son regard profond en dit long sur sa personnalité et surtout vouloir la protéger pour qu'elle reste pour toujours une princesse.

Posté par lesjolisbebes à 14:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 août 2008

Villefranche, Roxane & moi.

Monter dans l'avion, fermer les yeux et déjà s'éloigner. Se poser et ouvrir les yeux. Porter le panier d'osier, sentir la chaleur moite m'envahir. 3 jours pour moi. Je sors de ma torpeur, les palmiers et la mer au loin, je m'assois sur la Promenade, j'allume ma cigarette, je trempe mes lèvres dans mon verre de rosé, tout peut commencer...

Posté par lesjolisbebes à 15:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]

21 août 2008

Le grand ménage de l'été

Eviter le superflu

Se recentrer encore et toujours

Continuer son chemin

Ne pas se retourner

Aimer

Posté par lesjolisbebes à 10:03 - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 août 2008

Les petits riens qui font un grand tout

Je suis en lévitation, je flotte, je me laisse porter, je savoure les rayons du soleil, une caresse sur mon bras, un baiser volé, une petite main dans la mienne, un regard croisé, les jolis moments de l'été au son de çà.

Posté par lesjolisbebes à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2008

Ah les vacances !

Je ne suis pas au bord de l'eau à siroter un cocktail coloré avec un ti parapluie en papier à moitié nue mais au bureau. Mais car il y a un Mais je n'ai pas les ...., POUX !! Arf arf seuls pendant 10 jours, le pied total. Le frigo est vide, j'ai 4 machines en retard, mais je m'en fous parce que je me repose. Enfin il reste un élément perturbateur que je n'ai pas réussi à refourguer c'est la bête poilue nommée Dagobert le bienheureux. Le pauvre chien il a passé son Dimanche au Crillon à boire dans une gamelle en argent, quelle vie vraiment mais pour se venger il a fait pipi sur le tapis de l'entrée devant le portier qui attendait sagement qu'il est terminé !

hotel_de_crillon

Posté par lesjolisbebes à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]