09 décembre 2007

Mon reflet dans le miroir.

De notre première rencontre, il me reste un sourire, ses boucles qui virevoltaient, des vêtements colorés dans un nuage de fumée.Le mois prochain ça fera 10 ans qu'elle m'accompagne. Ses boucles ont été plus courtes parfois, on ne boit plus de Ricard mais du Veuve Cliquot, elle aime toujours autant mes petits plats, elle savoure chaque instant de la vie, elle plie mais ne rompt pas, elle déteste le 31 Décembre et les fraises, elle est amoureuse et ça la rend encore plus belle. Elle va quitter Paris et moi je compterai les jours qui nous séparerons de ses retours. Elle est ma soeur de coeur à moi l'enfant unique. Elle me chantait des berçeuses dans les moments les plus tragiques, elle pleurait de joie dans les moments les plus beaux, elle me serrait fort dans ses bras quand mon corps cédait sous la fatigue, elle était là près de moi, toujours. Je sais que nos vies sont éternellement liées. Elle est ma Binoute à moi. Toujours sur mon chemin comme je suis sur le sien.

Photo_2147

Quand tu liras ces lignes, tu découvriras mon blog et je sais que tu ne m'en veux déjà plus de ne pas t'en avoir parlé.

Posté par lesjolisbebes à 11:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Mon reflet dans le miroir.

    l'amitié té vé!

    Rien ne vaut l'amitié té vé. oui l'amitié avequeu un grand a et pis un grand m et pis...et pis c'est tout. ce qui va suivre est un intermède, image-toi lectrice-lecteur son ami en train de t'écouter la dernière petite merveille pop acidulé...ou ce que tu veux,Dick Rivers et les compagnons pourquoi pas...

    Alors l'intermède maintenant: dis donc à propos de Grand m...hein ( là ça va devenir de l'ordre de la joke en privée les enfants ( rien que de très correct au demeurant, alors bon...)oui chère écrivaine-auteure de ce blog, sache que le m (on next saturday night fever so tigresque, that is prévue de puis fort longue date) me colle dans une béchamèle infernale, hein , de ces nervous breakdown costumiers...voilà qui est fait pour l'intermède. Il est parti l'intermède, il est loin, à l'horizon z'il flotte vaporeux cheminant sur la grève ( non pas cheminot, cheminant...

    alors tout ce qui a été écrit au sujet de cette belle amitié, est touchant. voilà

    Posté par rugbymane, 10 décembre 2007 à 18:18 | | Répondre
  • Je t'aime

    Émilie,
    Tu es la petite soeur que je n'ai jamais eu. j'aurais tant aimé être la première à te sortir le soir, à t'amener au cinéma, à partager tes secrets, à t'encourager dans les choix que tu as fait... Nous nous sommes rencontré et avons rattrapé le temps perdu car des 1ères fois, il y en a eu !!!! Merci à toi de m'avoir écoutée et consolée dans des moments de fragilités obscures, merci à toi de m'avoir toujours accueilli les bras ouverts et d'avoir développer en moi ce sentiment profond de faire partie de ta vie pour toujours, merci à toi de m'avoir confié Juliette, merci à toi d'être toi avec moi.
    Je t'aime

    Posté par Binoute, 10 juin 2008 à 18:12 | | Répondre
Nouveau commentaire