23 septembre 2008

Des souliers noirs, une jupe en laine...

Juste fermer les yeux et écouter la chanson.

Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue
Je ne vis plus, tu sais je brûle
Et tout se qui la blesse me tue
Jalouse et belle

Tu sais , je veille sur son sommeil
Elle se penche, elle se balance
Vous voyez bien que rien ne manque
Ni les silences, ni les serments
Ni les rubans fidèles et bleus

Ni les querelles des amoureux
Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue
Quand vient le soir
N'allez pas croire
Qu'on fera l'amour dans le noir
Et dans la chambre elle rit, elle ment
Et moi je meurs d'amour pour elle
Les autres fois je pense à elle
Comme au Bon Dieu sans trop y croire
Le fol espoir de l'amour fou

Elle danse, elle chante
Et quand elle sort
J'attends j'attends, je prie surement
Des souliers noirs, une jupe en laine
Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout se qui la blesse me tue
Elle se penche, elle se balance
Vous voyez bien que rien ne manque

Elle change sa robe et l'eau des fleurs
Et moi je meurs d'amour pour elle
Les autres fois je pense à elle
Comme au Bon Dieu sans trop y croire
Les autres fois je pense à elle
Comme au Bon Dieu sans trop y croire
Le fol espoir de l'amour fou
Elle danse, elle rit
Et quand elle sort
J'attends j'attends, je prie surement
Les souliers noirs, une jupe en laine

Je ne dors plus tu sais , je veille
Sur son sommeil
Et tout ce qui la blesse me tue

Posté par lesjolisbebes à 10:53 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Des souliers noirs, une jupe en laine...

    oui, cette chanson me renvoie à un poème japonais, si, si, même si le veilleur de nuit en l'occurrence est animé d'un tout autre sentiment...tout ça pour dire que Clerc est un de nos plus grands chanteurs de Charme, après l'élégantissime Alain Chamfort, le plus délicat, le moins macho. Et si en sus Juju consent à devenir l'intreprète de jolies "Biolayte", pour le coup on veut bien passer sur son sourire "vieux beauisant"...mais non aucune jalousie...juste que son sourire de vieux beau c'est un peu too moche...

    Posté par rugbymane, 24 septembre 2008 à 18:09 | | Répondre
  • superbe !

    Un texte finement ciselé et divinement interprété !! j'adore julien Clerc !! et meme si j'ai une net préférence pour sa période Roda-Gil et Dabadie ...il assure toujours autant !!
    je te salue !!

    Posté par jean-philippe, 07 octobre 2008 à 17:51 | | Répondre
Nouveau commentaire